Dépravation des mœurs en milieu scolaire : DOVONOU Thierry appelle le Conseil national de l’Éducation au secours

Thierry DOVONOU, SG du Secrétaire Général du Syndicat national des professeurs permanents et contractuels (SyNaPPeC-Bénin)

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux et intitulée « Éducation : Sextape, drogue, alcool… que deviennent les universités et les collèges du Bénin ? » le Professeur Thierry DOVONOU, par ailleurs Secrétaire Général du Syndicat national des professeurs permanents et contractuels (SyNaPPeC-Bénin) constate l’état déliquescent de l’éducation, situe les responsabilités et appelle le Conseil National de l’Éducation (CNE) au secours.

LIRE SA TRIBUNE :

N° 0054/01-04-2020
Nous devons saluer ces parents et ces jeunes enseignants qui horrifiés par ces images et vidéos ont alerté votre serviteur, le SG DOVONOU Thierry. Le point focal unique d’alerte du Bénin en matière éducative. Nous saluons le Ministre Mahougnon KAKPO qui, averti par nos soins a lancé une traque générale: Directeur, proviseurs, fondés ont été convoqués au cabinet. La police est avertie pour les enquêtes d’usage. Félicitations à la police. Félicitations au Fondé Omer ADANDEDJAN de « Clé de la Réussite » qui a pris les choses en main dans ses collèges.

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/benin-sexe-a-lecole-cle-de-la-reussite-et-csp-au-coeur-dun-scandal-sexuel/une/

Oui, qui n’a pas vu ces images depuis quelques jours sur les réseaux sociaux ?
Ces images et vidéos sont devenues virales.

En résumé on constate que le sexe, l’alcool, la drogue et la violence en milieu scolaire sont banalisés. Plusieurs vidéos circulent sur les réseaux sociaux et mettent en lumière les  »prouesses », les dérives de jeunes apprenants et étudiants de plusieurs Collèges privées, universités privées, et de collèges Publics. Exhibition lascive ou débridée, bagarre violente, drogue à ciel ouvert…tout pour mettre en lumière l’insécurité et la déroute éducationnelle dans ces lieux sensés récupérer les enfants et les sauver de la perdition.
Ces vidéos nous rappellent ce que nous avons vu au CEG Djegan Kpevi il y a 10 ans , au lycée Behanzin il y a 23 ans et au CEG AGBOKOU il y a 14 ans bien sûr à petite échelle. Nous y avions mis fin.
C’est dire que ce n’est pas les écoles privées seulement qui sont touchées par ces phénomènes, Ce corona virus de l’éducation.

C’est dommage pour nous. Nous pensons que le lanceur d’alerte qui a publié les vidéos doit être pris au sérieux. Il n’a fait montrer que la partie visible de iceberg. Pour avoir reçu 3 mutations punitives en 1 mois, nous avons vu et entendu des choses. Nous devons nous reprendre au sérieux au Bénin.

 

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/sexe-a-lecole-le-procureur-de-la-republique-a-la-trousse-des-auteurs/une/

Certains cadres qui ont la gestion de l’école et les parents ont démissionné. Ils pensent que l’éducation, c’est seulement de l’instruction. Ils se trompent. Nous avons là, une bombe.

Tout est à revoir : les nominations de certains Directeurs techniques, des D/CEG….la gouvernance globale.
Nous appelons le CNE au secours

SG DOVONOU Thierry
Un intellectuel insoumis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici