Décryptage de l’actualité sociopolitique : Christhelle HOUNDONOUGBO décortique les “Questions actuelles”

Christelle Houndonougbo, Présidente du Congrès du Peuple pour le Progrès (CPP)

La Presidente du Parti “Congrès du Peuple pour le Progrès” (CPP), Christhelle HOUNDONOUGBO etait ce vendredi 8 decembre l’invitée de l’émission ”QUESTIONS ACTUELLES” de la chaine de radio Capp FM. Occasion de se prononcer sur la sortie médiatique de l’ancien président Nicéphore SOGLO, sur la lutte contre la corruption enclenchée par le gouvernement et la réforme du système partisan au Bénin.L’actualité nationale passée à la loupe sous le regard vigilant et très averti de la Présidente du CPP. Christhelle Houndonougbo, toujours égale à elle-même et forte de ses convictions a passé à la loupe les dossiers brûlants du momen. Sur la réforme du système partisan au Bénin, la présidente du CPP a réaffirmé la position sans ambage de son parti, qui trouve cette décision bien réfléchie. <<Nous sommes pour la réorganisation du système partisan mais il la faut canaliser>> a-t-elle déclaré dans une approche méthodique qui traduit les réflexions menées par son parti sur la question, et pour qui l’impérieuse nécessité est de fédérer l’ensemble des partis politiques et regroupent non dans un creuset de plus mais autour d’un idéal qui prône le développement du Bénin. C’est pourquoi, se prononçant sur les prétendues velléités autour d’une caporalisation des partis politiques,  Christhelle Houndonougbo bat tous en brèbrècet t’apelle que cette réforme est une opportunité pour le système politique béninois. Car, précise-t-elle, il urge que les acteurs politiques se retrouvent pour faire le bon débat autour de la question.

Sur la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance, Christhelle Houndonougbo salue la volonté du Chef de l’Etat et de son gouvernement de débarrasser les mauvaises pratiques du quotidien des Béninois. Toutefois,  elle en appelle à revoir la méthode ainsi que le tollé qui est fait autour de ces actes.  Toutes choses qui portent atteinte à la crédibilité du Bénin sur le plan international et qui peuvent constituer un frein à la bonne marche du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG).
<<Nous n’avons pas à montrer que le Bénin est le pays le plus corrompu en Afrique et dans le monde. Nous ne devons pas projeter une mauvaise image de notre pays et nous salir nous mêmes aux yeux des autres pays qui nous suivent de très près>> a-t-elle conclu, en appelant à la remise en fonction de la Cellule de la moralisation de la vie publique.

 

Autre sujet abordé  au cours de cet entrepôt,  c’est la sortie médiatique de l’ancien président Nicéphore Dieudonné SOGLO.  Pour Christhelle Houndonougbo <<le Président Soglo fait partie de ceux dont la voix peut apaiser. Un ancien Président est un sage pour la République>> a-t-elle dit en  mettant en exergue la nécessité pour l’ancien Président de prendre de la hauteur et d’éviter de porter atteinte à son honorabilité.

À travers cette sortie médiatique,  Christhelle Houndonougbo démontre ainsi qu’elle demeure un acteur politique engagé pour le développement du Bénin et surtout pour aider le Chef de l’État et son gouvernement dans l’atteinte de leurs objectifs.

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

un seul commentaire.

  1. Elle autre n’a aucune leçons à donner à qui que se soit qu’atant qu’une criminelle de haute niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter