Décentralisation : Luc ATROKPO et les AR/ADC en synergie d’action pour le développement des communes

 


Mis en place en 2014, le cadre de concertation entre l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et les Associations Régionales et Départementales de communes (AR/AD) tient les 29 et 30 octobre 2019 à Kétou, sa session au titre de l’année en cours.

C’est le président de l’ANCB, le maire Luc Sètondji ATROKPO qui a procédé à l’ouverture officielle des travaux en présence du président du Réseau des Parlementaires pour la Décentralisation et la Gouvernance Locale l’honorable Gildas AGONKAN, des maires de Kétou Théophile DESSA, de Zagnanado Symphorien MISSEGBETCHE, de Klouékanmè Gabriel HONFIN, de Sakété Pierre ADECHI, de Kandi Abidou BACHABI, de Glazoué Jaques DAGOUE, l’Adjoint au Maire de Cotonou Sévérin d’ALMEIDA, de la présidente du Réseau des Femmes Elues Conseillères au Bénin (REFEC), des cadres des AR/AD et de l’ANCB sans oublier des personnes ressources.

Cofinancée par l’Union Européenne et l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) à travers le Projet d’Appui aux Associations Nationale et Locales de Collectivités Locales du Bénin (PAACOL-Bénin), la session vise à offrir à l’ANCB et aux responsables des Associations régionales un espace d’échanges et de discussion autour des préoccupations réelles des communes. Il s’agira à terme, de définir les mécanismes d’une synergie d’action qui permettra aussi bien à la faitière nationale qu’aux regroupements régionaux de communes, de mieux accompagner leurs membres.

Ainsi, au cours des deux jours de travaux, les difficultés de création et de fonctionnement des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) seront abordées. La question de la collaboration entre les communes et les Délégués du Contrôleur Financier fera également objet de discussion. Les participants auront aussi droit à des partages de bonnes pratiques pour favoriser l’amélioration de la gouvernance.
C’est le maire de Kétou qui a ouvert le bal des interventions lors de la cérémonie d’ouverture. Occasion pour Théophile DESSA d’exprimer ses gratitudes à l’endroit de l’ANCB et de son président pour le choix porté sur sa commune. L’honorable Gildas AGONKAN, président du Réseau des parlementaires pour la décentralisation et la gouvernance locale a quant à lui rappelé aux participants les défis à relever aujourd’hui pour assurer la consolidation de la décentralisation. Au nombre de ceux-ci, l’élu de la 23ème circonscription a évoqué la question du transfert et de la mobilisation des ressources, l’adoption du statut de l’élu, la maitrise d’ouvrage communal et autres, qui sont à ses dires, du domaine de la loi et qui nécessite une collaboration entre les acteurs locaux et le parlement.

En procédant à l’ouverture de la session, le président de l’ANCB a réaffirmé son engagement personnel et celui de son bureau à œuvrer pour une meilleure articulation entre les actions de la faitière nationale et les regroupements régionaux de communes en faveur de ces dernières. Il a ensuite invité les participants à des échanges fructueux pour des recommandations pertinentes. Il n’a pas manqué de remercier l’Union Européenne et l’AIMF pour leur soutien à l’ANCB.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici