Décentralisation : La reddition des comptes comme leitmotiv à l’Union Progressiste

Ecoutez le post

Pour la 4ième mandature de la décentralisation, l’Union Progressiste fait une option importante, celle de la reddition des comptes comme leitmotiv.

En effet, à l’Union Progressiste, l’intégrité, la transparence et la reddition des comptes constituent des valeurs essentielles pour la réussite des chantiers de la 4ième mandature de la décentralisation. Cela pour une administration publique locale performante et efficiente. C’est fort de ce leitmotiv que les candidats en lice pour les Communales du 17 mai prochain ont l’obligation, dès leur élection, d’œuvrer non seulement pour une administration transparente mais aussi d’inscrire leur action au cœur des priorités du gouvernement.

Il ne saurait en être autrement puisqu’après 17 ans de mise en œuvre de la décentralisation, il est apparu que des manquements graves plombent le développement local; des manquements qui ont pour nom le népotisme, la corruption et la gestion peu orthodoxe des ressources publiques. C’est pourquoi, pour cette 4ieme mandature, selon le cahier de charge des candidats qui seront élus, un engagement sera pris entre les maires élus et l’Union Progressiste afin que périodiquement ils apportent la preuve de ce que la reddition des comptes est faite dans leur commune respective.

LIRE AUSSI : Union Progressiste : Pour la promotion des femmes de qualité et de compétence

Un engagement louable, fort de ce que la reddition de comptes est depuis 2016 une préoccupation majeure au
Bénin du fait du constat de la mal gouvernance et des pratiques qui encouragent la corruption et son corollaire, l’opacité dans la gestion des affaires publiques aussi bien sur le plan national que local. À l’Union Progressiate, l’intérêt pour la reddition de comptes pour cette 4ième mandature de la décentralisation s’inscrit donc dans le cadre de la bonne
gouvernance dont elle est l’un des principes fondamentaux quand on sait qu’aucun développement ne peut se faire de façon pérenne, tant qu’il n’est pas fondé sur le respect scrupuleux des principes de bonne gouvernance en l’occurrence la transparence, la participation citoyenne, la reddition de
comptes et l’équité.

Choisir donc l’Union Progressiste pour la prochaine mandature de la décentralisation, c’est faire le choix de la reddition de comptes, qui est une obligation pour tous les élus UP, soucieux de la sacralité et de
l’inviolabilité des biens communs conformément aux dispositions de l’article 37 de la constitution du Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici