COVID-19 : Alain Orounla dénonce une récupération politique


Le ministre de la Communication et de la Poste, Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla était ce vendredi face à la presse dans le cadre de la rencontre mensuelle « Le Gouvernement face à la Presse ». Des sujets d’actualités tels que la pandémie du Coronovirus et les prochaines élections communales ont été abordés par le ministre.

Alors que la pandémie du COVID-19 fait rage dans le monde, le gouvernement beninois a pris des mesures pour contrer la propagation du mal. À en croire le ministre Alain Orounla, « le gouvernement, très tôt alerté par les risques encourus si ce virus arrivait au Bénin, a pris conscience des faiblesses de nos moyens et a pris les mesures qui s’imposent en toute responsabilité ». Des mesures qui ont été prises « fort du mode de vie de nos compatriotes et du peu d’équipements dont le pays dispose ».

« La crise est gérée avec une transparence inouïe » explique le ministre de la Communication qui se désole de « la récupération politique faite par certaines chapelles à travers des canaux en déphasage qui vont dans le sens du dénigrement des efforts qui sont consentis au quotidien ».

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/lutte-contre-le-covid-19-des-jeunes-sengagent-a-travers-une-cellule-citoyenne/societe/

Selon le ministre Orounla, la pandémie a pris de court le monde entier et « chaque pays réagit en fonction et apprends de ses erreurs pour mieux orienter la riposte ». Sur la question du confinement, le porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, relève que le confinement total a eu lieu dans des pays où la structure sociale est solide puisque cela est accompagné de mesures sociales. « Le fait de ne pas décréter un confinement total au Bénin ne veut pas dire que l’on est passé à côté », mais plutôt que le Bénin s’adapte au fur et à mesure à l’évolution de la situation pour mieux contrer le mal dans la promptitude en privilégiant les activités économiques des béninois qui « doivent continuer à vivre après la pandémie ». Alain Orounla invite, de fait, les Beninois, non pas à dénigrer les actions posées mais plutôt à préconiser des solutions pour aider le gouvernement à efficacement lutter contre la pandémie.

Mieux, pour rassurer les Béninois, le ministre révèle qu’il y a des notes d’espoir. Car le gouvernement s’attelle déjà à l’acquisition de matériels médicales adéquats pour pouvoir assurer le dépistage total et systématique des Béninois afin de stopper la propagation du COVID-19.

 

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/benin-covid-19-13-cas-confirmes-les-details/une/

 

Alain Orounla salue le processus électoral des communales 2020

L’autre sujet abordé par le ministre est relatif aux élections communales du 17 mai prochain. Alain Orounla a salué le travail effectué par la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) qui gère le processus électoral en toute transparence. Pour le ministre, le Président Patrice Talon a eu raison d’inspirer la réforme du système partisan. « Car cela a eu le mérite d’éclaircir l’échiquier politique puisque les partis politiques retenus ont réussi à présenter des dossiers potables ».

Preuve, selon le ministre, que la réforme est en marche. Il appelle les acteurs politiques à la responsabilité et à plus d’engagement pour rendre la démocratie béninoise efficace et prête à accompagner le développement impulsé par le Président Patrice Talon.

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/communales-2020-5-partis-politiques-autorises-sur-les-8-en-lice/une/

Par ailleurs, le ministre rappelle que le processus électoral est en cours, les élections sont prévues pour se tenir à bonne date et la question de leur report n’est pas encore à l’ordre du jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici