Coup d’État manqué au Burkina-Faso: Boni Yayi appelé à comparaître

L’ancien président, Boni Yayi est appelé à comparaitre, comme témoin, dans le dossier de “Tentative de coup d’État” qui a eu lieu en 2015 au Burkina Faso. Le coup d’État avait pour objectif de mettre fin au gouvernement de transition mis en place après la chute de l’ancien président burkinabé Blaise Compaoré.

Le procès de ce dossier a repris il y a quelques jours. Et les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé ont demandé la comparution de plusieurs personnalités parmi lesquelles des présidents, chefs religieux et coutumiers, officiers supérieurs de l’armée et diplomates. Le procès a repris, toujours avec les citations des témoins des accusés. La liste dressée par le Général Djibrill Bassolé comporte 11 noms, des noms de personnalités Gilles Thibault, le Président sénégalais Macky Sall, l’ex Président béninois Thomas Yayi Boni, le Président nigérien Mahamoudou Issoufou, Tulinabo Mushingi, Isaac Zida. Mais ces derniers n’étaient pas à l’audience car n’ayant reçu aucune notification.

Pour rappel, durant le coup d’Etat le Président Boni Yayi a pris une part active dans les négociations pour un retour à la normale. En effet, le Président sénégalais Macky Sall, également président de la Cédéao, et l’ex président béninois, Boni Yayi, s’étaient rendus dans la capitale du Burkina Faso pour relancer le processus de transition à travers des négociations et notamment avec le général Gilbert Diendéré.

Le 20 septembre 2015, la médiation de la Cédéao comprenant le président sénégalais Macky Sall et l’ancien président béninois Boni Yayi, assistée du représentant de l’ONU en Afrique, Mohamed Ibn Chambas, avaient décidé de se réunir dans l’hôtel Laico d’Ouagadougou pour négocier et trouver un plan de sortie de crise.

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *