Congo-Brazzaville: Lutte contre la corruption – Deux auteurs, un même combat, un article de AllAfrica News: Corruption

Date:

[ad_1]

Giresse Akono et André Ocko Alpha, deux écrivains congolais, ouvrent une fenêtre de contributions potentielles et expérimentales en faveur de la lutte contre le fléau, à travers les essais : « La Corruption : un mal nécessaire ? », « Vaincre la corruption : fiction ou réalité ? », pour le premier et « Lutte contre la corruption en Afrique » pour le second.

 » La corruption : un mal nécessaire ? « 

C’est une réflexion subtile sur les vertus et les vices de la corruption. Dans cet ouvrage, Giresse Akono Gantsui analyse la notion complexe de corruption et rappelle que, malgré les qualités dont certains voudraient la parer, la corruption est un mal à éradiquer pour parvenir à un monde meilleur.

L’auteur fait savoir que certains prêtent à la corruption des effets positifs, affirmant qu’elle permettrait d’éviter une réglementation pesante et un système juridique inefficace. On parle même de « mécanisme lubrifiant » de la corruption. D’où la thématique du livre à travers ce questionnement de l’auteur : la corruption serait- elle un mal nécessaire ?

D’un concept culturel sans signification universelle, pour certains, à un concept « occidental », inapplicable à certaines sociétés, pour d’autres, nombreuses sont ces théories qui plaident en faveur de la corruption comme un acte légitime et indispensable au fonctionnement de toute société. Ces théories poussent le bouchon plus loin en préconisant l’emploi des expressions comme « comportement éthique ou contraire à l’éthique » plutôt que « comportement corrompu et non corrompu », assimilant la corruption à un lubrifiant des économies nationales.

Sur la même thématique, Giresse Akono aborde, à travers un second ouvrage intitulé  » Vaincre la corruption : fiction ou réalité ? « , les problèmes engendrés par ce fléau dans les sociétés africaines. Il propose des réflexions et solutions pour y remédier, avançant la thèse selon laquelle, la victoire contre la corruption dans les sociétés à l’échelon mondial ne saurait être un acte isolé d’un pays ou associations, cela exige l’engagement et l’action d’un large éventail de parties prenantes.

Les gouvernements et autres organismes internationaux doivent veiller à la mise en place d’une législation anti-corruption et des politiques favorisant l’intégrité des entreprises et agents publics. Les entreprises doivent intensifier leurs efforts en matière de contrôle et de mise en conformité, particulièrement dans les environnements à déficit institutionnel qui sont sensibles à la corruption.

Sur l’auteur, nous retiendrons qu’il est expert certifié en ingénierie entrepreneuriale et management des organisations. Giresse Akono Gantsui est le fondateur et président directeur du premier cabinet d’entrepreneuriat social au monde dénommé Docteur Audit. Postulant au prix Nobel en économie et expert économiste en bonne gouvernance et corruption, il est à l’origine de plusieurs théories souvent présentes dans ses écrits telles que la théorie de la pyramide entrepreneuriale, la théorie sur la médecine organisationnelle, la théorie de l’exemplarité pyramidale et la théorie du triangle vicieux de la corruption.

Même thématique, autre ouvrage,  » Lutte contre la corruption en Afrique: enfin, les dirigeants se réveillent ! Ce dernier est de l’écrivain André Ocko Alpha. Diplômé de l’ENA de Paris et titulaire d’un DSGS-MBA au Centre africain d’études supérieures en gestion de Dakar, André Ocko Alpha, né le 15 mai 1958 au Congo-Brazzaville, est détenteur d’un certificat en « Gouvernance et lutte contre la corruption » décerné par l’Institut international d’administration publique de Paris. Il s’est donné pour mission de sensibiliser tous les acteurs de la société au problème de la corruption. Dans cet essai bien documenté, il propose des solutions efficaces pour contrer ce mal. Au-delà des mots, l’auteur affirme qu’il est grand temps de mettre en place des stratégies de lutte afin de combattre ce phénomène et, peut-être, enfin parvenir à réduire sensiblement son impact.

Ayant exercé les fonctions de conseiller dans certains ministères, André Ocko Alpha a été un des acteurs pivot de la mise en place du dispositif congolais anti-corruption en 2002-2003, avant d’occuper les fonctions d’assistant à la gouvernance puis de chef du département communication et éducation de l’ex-commission congolaise de lutte contre la corruption. Il met à profit son expérience de premier cadre africain à avoir effectué des stages dans les organes français anti-corruption, afin d’aider à résoudre le problème.

Soulignons que les trois ouvrages sont parus aux éditions Jets d’Encre à Paris, en France.



[ad_2]

Source link

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Intégralité du conseil des ministres du Mercredi 25 janvier 2023

Des nominations et de nombreuses décisions ont été prises lors du conseil des Ministres du mercredi 25 janvier, tenu avec le chef de l'Etat

Législatives 2023 : Le corps diplomatique salue l’entrée de l’opposition à l’Assemblée nationale

Dans une déclaration conjointe, des ambassadeurs se sont réjouis du bon déroulement des élections législatives du 8 janvier 2023.

Football/Transfert : Jodel Dossou change de club

L’international Béninois, Jodel Dossou n’est plus joueur de Clermont Foot 63. Il vient ainsi de changer de club et jouera désormais pour ...

Mise en oeuvre du Projet Swedd : Formation et partenariat scellés avec les radios du septentrion

Il s’est ouvert ce lundi un atelier de capacitation des animateurs issus de 17 radios du septentrion, organisé par le projet SWEDD