Concertation annoncée entre les Présidents d’institutions : Les motivations

Les présidents des institutions de la République sont annoncées pour une séance de concertation demain mercredi 29 avril, à Porto-Novo au Siège de la Cour Suprême.

Selon La Nation,la séance de concertation pourrait connaitre la participation du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, du président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, de la présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, du président du Conseil économique et social (Ces), Tabé Gbian et du président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, Rémi Prosper Moretti et bien évidemment du président de la Cour suprême, Ousmane Batoko.

LIRE AUSSI : Rencontre au Palais de la Marina : Les Présidents des Institutions appellent à la poursuite du processus électoral

https://leleaderinfobenin.net/rencontre-au-palais-de-la-marina-les-presidents-des-institutions-appellent-a-la-poursuite-du-processus-electoral/

Si le menu des échanges n’est pas encore connu, selon le journal, de sources bien introduites, on apprends que la séance de concertation pourrait s’intéresse à la nécessité ou non de tenir à bonne date les prochaines élections communales, notamment dans le contexte actuel où le Bénin est confronté à la crise liée à la pandémie de la Covid-19. Même si, selon le gouvernement, tout devrait entrer en ordre d’ici le 11 mai où la vie devrait reprendre son cour avec l’ouverture des salles de classes et la levée du cordon sanitaire, le risque demeure et ces chefs d’institutions vont débattre de la question pour ensemble faire des propositions au gouvernement.

Il faut rappeler que c’est la deuxième fois que les présidents d’institutions se concertent en moins de trois semaines. Ils s’étaient réunis par visioconférence mercredi 8 avril dernier, sous la présidence du Chef de l’Etat, Patrice Talon. Ils avaient échangé, à l’occasion, sur le processus électoral en cours face à la pandémie du Covid-19 et avaient décidé de maintenir la date prévue. A cet effet, il est prévu de doter chaque citoyen de masque de protection le jour du scrutin dans les bureaux de vote pour favoriser le respect des gestes barrières.

1 COMMENTAIRE

  1. À mon humble avis, il faut autoriser les enseignants à divers niveaux dans les classes intermédiaires de calculer les moyennes des enfants et les envoyer en vacances forcés. Les candidats vont continuer de suivre les révisions à la télévision et autres lieux.

    Si on autorise la reprise des classes, comment les enfants pourront respecter les barrières dans les salles, contacts fréquemment surtout les primaires et maternelle ❓❓❓

    Que Chaque parents prennent ses responsabilités vis-à-vis de ses enfants.

    Moi qui suis je ici, ma fille ne continuera plus les bancs cette année malgré que les remèdes de Covid-19 existe. Elle peut échouer je m’engage et c’est mieux pour moi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici