Campagne Stronger Together : Une caravane nationale en renfort aux actions en faveur de la femme

Ecoutez le post
Véronique Tognifodé, ministre en charge des affaires sociales, en présence de Djaoudath Alidou, Coordonnatrice de l’Unité de gestion du Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel ( SWEDD-Bénin)

Dans le cadre de la communication pour le changement social de comportement Stronger Together 2021, une caravane nationale va couvrir tous les chefs-lieux des départements du Bénin pendant 10 jours.

L’annonce a été faite par Véronique Tognifodé, ministre en charge des affaires sociales, ce mercredi 05 janvier en présence de Djaoudath Alidou, Coordonnatrice de l’Unité de gestion du Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel ( SWEDD-Bénin).

Procédant au lancement officiel de la caravane, la ministre a rappelé que cette activité intervient à la suite des sensibilisations effectuées sur toute l’étendue du territoire national à l’endroit de 1 200 adolescentes, garçons futurs maris et femmes ; des séances de dialogues intergénérationnels au Sud, au Centre et au Nord du Bénin, des conduites de plaidoyers sur le décrochage et la déscolarisation des filles à l’endroit des acteurs du secteur privé et de l’Institut National de la Femme et la mise en œuvre de communication multimédia à travers des messages professionnels portés par des femmes modèles de réussite.

Photo de famille de Djaoudath Alidou, Coordonnatrice de l’Unité de gestion du Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel ( SWEDD-Bénin) et des membres de l’équipe projet

La caravane vient donc renforcer les efforts en faveur du changement comportemental et social attendu face à la thématique de la campagne : « Education des filles et Leadership Féminin ».

« Je veux vous encourager à motiver la curiosité des forces vives de nos communautés dans le respect strict des mesures barrières contre la Covid-19 et à scander ensemble avec elles : œuvrons pour l’autonomisation de la femme ! l’accélération de la croissance économique de notre pays passe par là », a-t-elle martelé.

Vue de face de la caravane nationale

Après avoir pris départ du Ministère des Affaires Sociales, la caravane nationale de la campagne Stronger Together 2021 a fait le trajet Erevan – Godomey pour échouer au Stade de l’Amitié de Cotonou. Un parcours qui a permis d’attirer l’attention des cotonois sur la nécessité de promouvoir l’autonomisation et le leadership féminin dont la pérennité passe inéluctablement par l’éducation des filles.

Vue de profil de la caravane lors de son départ

A propos de SWEDD-BÉNIN

Le Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel (SWEDD-Bénin) vise à accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes et leur accès à des services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité, et à améliorer la production et le partage des connaissances au niveau régional ainsi que la capacité et la coordination régionale

De façon spécifique, le projet soutient l’accès universel aux informations et services de santé sexuelle et reproductive en accroissant la demande pour les produits et services de santé sexuelle et reproductive, maternelle néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) en favorisant le changement social et comportemental ainsi que l’autonomisation des femmes et des adolescentes, assure la couverture nationale des services en renforçant les capacités nationales pour mettre à disposition des produits et des personnels qualifiés de SRMNIN et assure enfin un engagement politique et les capacités d’élaboration des politiques et investissements liées au Dividende Démographique sur la base d’une culture de démonstration et partage des résultats.

Les bénéficiaires

La cible principale est constituée de :

531 320 (500000 filles déscolarisées et non scolarisées et 31 320 scolarisées) impactées par le CCSC,

500 000 adolescentes et jeunes femmes de 14 à 24 ans et femmes, impactées par l’amélioration des compétences de vie,

500 000 jeunes filles autonomisées économiquement,

30 000 filles de familles pauvres, de milieux déshérités, inscrites dans les établissements scolaires qui recevront des transferts monétaires conditionnels et d’appui en kits scolaires

La cible secondaire est constituée par les femmes (mères des filles scolarisées les plus méritantes), les mentors pour les espaces sûrs, les hommes et les garçons de l’entourage de la cible principale, dont des distributeurs communautaires de contraceptifs, les prestataires de services de santé reproductive, les travailleurs de la santé, les responsables gouvernementaux, les décideurs politiques, les membres de la société civile, les leaders communautaires traditionnels et religieux, les médias.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici