‘’Café Agri’’ 1ère édition : Les grandes recommandations

Les participants à la première édition de Café Agri

Première plateforme d’échanges, de décisions, et de présentation d’opportunités d’affaires des acteurs du secteur agricole, ‘’Café Agri’’ a réuni les acteurs du secteur agricole, le vendredi 25 Août dernier, afin d’échanger sur les problèmes qui minent le secteur et d’y réfléchir pour définir des approches de solutions pertinentes et durales.

Selon le rapport d’activité, il s’agissait d’informer les acteurs du secteur agricole sur les problèmes qui minent le secteur ; de former les acteurs du secteur agricole sur les bonnes pratiques et les nouvelles technologies dans le secteur ; de faciliter les échanges (partenariat, négociation, opportunité commerciale) entre les acteurs du secteur agricole et d’initier des actions et des campagnes pour le développement et l’émergence du secteur agricole.

La communication qui portait sur le thème « Produits agro-alimentaire locaux : quelles normes de qualité pour quelle qualité ? » a permis à Mme ANATO, Manager Qualité au CEMAQ et Consultante à TECHNOSERVE, une organisation Américaine, de de présenter aux acteurs du domaine agricole et agroalimentaire les différentes composantes de la qualité dans le domaine alimentaire et les normes qui y sont attachées. Selon elle, les différentes composantes de la qualité dans le domaine alimentaire sont : la qualité sanitaire, la qualité nutritionnelle, la qualité organoleptique, la qualité marchande et la qualité technologique.

Ainsi au terme des échanges de fortes recommandations ont été faites. A l’endroit des producteurs végétales, d’organiser de formations à l’endroit des acteurs ; de créer un label de production pour auto-certifier leurs innovations et de mettre à disposition des consommateurs les produits de bonne qualité.

A l’endroit des investisseurs, partenaires financiers et techniques ; d’œuvrer pour un bien-être de l’ABSSA en recrutant le personnel ; d’œuvrer pour une meilleure visibilité de l’agence Nationale de normalisation métrologie et de la gestion de la qualité (ANM) ; de créer un système de relai des plaintes des consommateurs ; de trouver un mécanisme pour favoriser l’appui de l’Etat et d’initier une assurance agricole.

A l’endroit des groupes des transformateurs ; de mettre ensemble des jeunes pour mieux embrasser un marché et pour mieux supporter les charges liées à l’installation d’unité ; de mettre à la disponibilité des transformateurs des unités équipées et de mettre des qualiticiens à la disposition des transformateurs pour des accompagnements.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *