BEPC 2018: Des cas de fraudes dans la commune de Sèmè-Podji

La commune de Sèmè-Podji fait piètre figure dans le déroulement de l’examen du Brevet d’études du Premier Cycle, session 2018. Et pour cause, deux cas de fraudes ont été enregistrés les premiers jours de la composition.

Un candidat tricheur a été pris, ce mardi 10 juillet, au centre d’examen du collège d’enseignement général de Sékandji dans la commune de Sèmè-Podji. Il avait dissimulé des ‘’cartouches’’ dans le casier de sa table de composition. Pris en flagrant délit de tricherie par les surveillants de salle, il regardait et recopiait lors de la composition de l’épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre (Svt).

Interrogé, il a reconnu avoir effectivement caché dans le casier des cartouches qu’il recopiait. Conformément aux dispositions en la matière, les responsables du centre ont dressé le procès verbal et la décharge de ses aveux avant de l’expulser du centre d’examen.

Un faux surveillant de salle arrêté à Agblangandan

Un autre cas de fraude a été signalé, ce lundi 9 juillet, au centre d’examen du Collège d’enseignement général d’Agblangandan. Un individu a réussi à s’infiltrer dans le dispositif des surveillants de salle, et répondu à l’appel du chef-centre en lieu et place du vrai surveillant de salle prévu mais absent.

Il sera arrêté lors des émargements sur les feuilles de présence sur présentation de carte d’identité nationale, car ne portant pas le même nom que le surveillant retenu. Il a été mis aux arrêts pour faux et usage de faux à la Brigade d’Agblangandan et sera présenté au procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Porto-Novo ce mercredi.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *