Bénin : Un minibus rempli de munitions de guerre découvert à Bantè

Ecoutez le post

Un minibus transportant près de 70 000 cartouches de calibre 12, soigneusement cachées dans des sacs à l’huile rouge a été intercepté le vendredi 30 avril dernier, aux environs de 5h du matin par le Commissariat de GOUKA dans la zone de Bantè.

Selon le Procureur de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet), « le minibus qui roulait certainement à très vive allure en direction de Bantè est entré en collision frontale avec un bus de la compagnie « Coopérative Transport Voyageurs » qui était en stationnement au bord de la voie ». Il en ressort que des quatre occupants du minibus, deux sont décédés sur le champ et un troisième, le conducteur, a succombé à ses blessures quelques instants plus tard à l’hôpital de zone de Savalou.

« La fouille du minibus a permis de découvrir qu’il transportait 56 sacs de jute imbibés d’huile rouge. Cependant, à l’ouverture des sacs, en lieu et place de l’huile rouge, il a été découvert des cartons de munitions de calibre 12 soigneusement emballés. Au décompte, ce minibus transportait soixante-dix mille (70 000) cartouches de calibre 12. Tout porte à croire que le marquage des sacs à l’huile rouge est destiné à tromper la vigilance des forces de défense et de sécurité » a expliqué le Procureur de la Criet.


À en croire, Mario Metonou, une enquête a été ouverte en vue d’établir l’origine précise de la cargaison, le lieu de son chargement, le ou les expéditeurs, le ou les destinataires, leurs motivations réelles ainsi que l’usage auquel la cargaison est destinée.

« Ces faits interviennent dans un contexte où plusieurs actes de violence, d’attaque et d’agression ont été planifiés pour empêcher l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Certains de ces actes ont malheureusement été mis à exécution et ont engendré de nombreux blessés graves au sein des forces de défense et de sécurité de notre pays dont certains ont été atteints par des balles de calibre 12 et d’armes de guerre dans les localités de Bantè, Gouka, Akpassi, Savè, Papane, Tchaourou, Parakou pour ne citer que celles-là » a expliqué le Procureur de la Criet lors de sa sortie médiatique de ce samedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici