Bénin : Les dessous de la rencontre entre Talon et les Maires

Ecoutez le post

Le chef de l’Etat, Patrice Talon et les maires des 77 communes du Bénin ainsi que leurs élus locaux sont depuis ce matin en conclave, afin de réfléchir aux grandes orientations entrant dans le cadre des consultations engagées pour la réforme du secteur de la Décentralisation.

Face à ses hôtes, maires et élus locaux, Patrice Talon entend dérouler les orientations stratégiques de sa réforme du secteur de la décentralisation.

Alors qu’il faisait le diagnostic au cours du Conseil des ministres du 2 juin 2021, que la gouvernance locale après une vingtaine d’années de mise en œuvre était confrontée à des contre-performances dues à plusieurs facteurs structurels dont la forte politisation des nominations aux fonctions techniques et administratives des mairies, que les recrutements de personnels ne tiennent pas souvent compte de la compétence, ni des besoins réels des mairies, et que les compétences n’étaient pas souvent en adéquation avec les exigences techniques des postes, Patrice Talon sort la thérapie de choc.

Sa réforme obéit à des principes directeurs tels que le renforcement de la séparation des fonctions politiques et techniques. Cela pour améliorer la reddition de comptes et lutter plus efficacement contre l’impunité. Cette nouvelle réforme vise aussi à mettre en place un dispositif opérationnel de relai des services publics entre les niveaux central, communal et infra-communal. Toutes choses qui doivent améliorer les mécanismes de financement des investissements communaux et créer des synergies d’actions entre le conseil communal, ses démembrements, les associations de développement et les Ong.

C’est donc une refonte profonde du secteur de la décentralisation qui s’annonce avec désormais un nouvel organigramme qui renforce les compétences des maires dans la gestion des affaires locales mais en lien avec les directives de la hiérarchie. Un regard de l’autorité centrale sur la gestion des ressources financières qui devront être axées désormais sur les réels besoins des populations tels que l’eau potable, les infrastructures socio-communautaires et routières censées favoriser le plein développement des communes.

La réforme supprime donc désormais le poste de secrétaire général de la Mairie au profit d’une nouvelle dénomination à savoir le Secrétariat Exécutif. Ce poste sera désormais occupé par des cadres techniques nommés par les maires dans le fichier national des cadres mis en place par le gouvernement. Il occupera ce poste pour une durée de 6 ans et sera l’ordonnateur du budget de la Mairie.

Aussi, un Conseil de supervision est annoncé. Il va regrouper le Maire et ses adjoints ainsi que les présidents des différentes commissions du conseil communal. Les communes seront donc désormais régies par 3 organes délibérants au savoir, le Conseil Communal et le conseil de supervision et enfin le Secrétaire Exécutif.

Somme toute, les nouvelles orientations qui devront guider le secteur de la décentralisation au Bénin porteront les germes du nouvel essor pour révéler toutes les 77 communes du Benin.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici