Bénin : Les activités politiques interdites aux rois et chefs traditionnels

Ecoutez le post

Les rois et chefs traditionnels sont désormais interdits de prendre part aux meetings et autres activités politiques.

C’est le Haut conseil des rois du Bénin qui, à travers une déclaration faite, vendredi 6 mai dernier à Allada, a interdit aux rois et chefs traditionnels de prendre part aux activités politiques.

À en croire Gangoro Suambou, secrétaire général du Haut conseil des rois du Bénin, les rois et chefs traditionnels apparaissent comme des vecteurs de la paix sociale et donc censés œuvrer quotidiennement à l’entente entre les populations. Ce qui les oblige à rester neutre et éviter de prendre des positions politiques dans la sphère publique.

«De plus, grâce à l’action du gouvernement du président Patrice Talon, la constitutionnalisation de la royauté et de la chefferie traditionnelle au Bénin consacre
les chefs traditionnels, les rois et reines comme des modèles de probité et de respect pouvant intervenir dans bien des domaines pour travailler à la promotion du progrès social et de la paix » a-t-il poursuivi pour expliquer que ces derniers sont les gardiens des us et coutumes et surtout de l’union et de l’entente entre les peuples des différentes régions du pays.

Leur présence aux côtés d’acteurs politiques pour des meetings ou des activités politiques portent une atteinte à leur crédibilité et les empêche de jouer pleinement le rôle qui est dévolu au sein de la société et de leurs communautés respectives.

C’est pourquoi, le Haut conseil des rois du Bénin appelle ses membres à être des vecteurs de paix et de dialogue. D’autant que la constitutionnalisation de la royauté et de la chefferie traditionnelle au Bénin fait désormais d’eux une institution de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici