Bénin : Le gouvernement définit le cadre du dialogue politique

Le Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement béninois, Alain Orounla était cet après-midi face à la presse pour expliquer et mieux définir le cadre du dialogue politique auquel le Chef d’Etat a convié les partis politiques en règle vis-à-vis de la charte des partis politiques.

À en croire le ministre, il ne faut pas confondre le dialogue politique à un dialogue social. « Le cadre et le contenu sont radicalement distincts. Il ne s’agit pas d’une conférence nationale. Il ne s’agit pas d’une assise nationale » a dit Alain Orounla. La présence de la société civile et du clergé n’étant donc pas obligatoire.
« La politique et les réajustements politiques, c’est l’affaire des acteurs politiques », a conclue le ministre porte-parole du gouvernement.

PRÉSENCE OU NON DES FCBE

La polémique autour de la présence ou non des FCBE, a été abordée par le ministre OROUNLA. Selon lui, c’est par le biais des médias et des réseaux sociaux que le gouvernement a appris l’information selon laquelle le parti FCBE aurait exigé des garanties avant sa présence au dialogue politique. «Le gouvernement n’a reçu aucune correspondance des FCBE pour décliner l’invitation du Chef de l’Etat», a-t-il alors rectifié.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

un seul commentaire.

  1. Que cela soit clair dans les esprits on aime tout mélanger dans ce pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *