Bénin : Le gouvernement autorise la collecte et le traitement de données par vidéoprotection

Ecoutez le post

Le Conseil des ministres de ce Mercredi 16 février a autorisé la collecte et le traitement des données par des systèmes de vidéo-protection.

Selon le conseil des ministres, l’autorisation de collecte et de traitement de données par des systèmes de vidéo-protection est destinée à assurer le renforcement des mesures visant la sécurité publique et participe de l’optimisation de la lutte contre le grand banditisme à travers la prévention, la recherche, la constatation ou la poursuite des infractions pénales, l’exécution des condamnations pénales ou des mesures de sûreté.

« Le Gouvernement a donc requis l’avis favorable de l’Autorité de protection des données à caractère personnel avant l’adoption du présent décret aux termes duquel, le champ de vision des systèmes de vidéo-protection ne couvre en aucun cas les lieux privés » renseigne le compte rendu du conseil qui précise que cela « doit se faire, conformément aux prescriptions légales, en veillant au respect scrupuleux de la vie privée des citoyens ». 

« Il s’applique aux systèmes de vidéo-protection entendu comme tout dispositif technologique de capture, de stockage et de traitement d’images, installé sur la voie publique, les lieux publics, les lieux ouverts au public, dans les infrastructures, installations et édifices publics, pour le compte de l’Etat, d’une collectivité locale, d’un établissement public ou d’une personne morale de droit privé gérant un service public ».

Pour rappel, pour le compte du quinquennat 2021-2026, il est prévu comme principale réforme, dans le domaine de la sécurité, la mise en place d’un mécanisme de vidéo-protection. Selon le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Alassane Seïdou, la mise en place de ce dispositif va permettre aux éléments de la police républicaine de disposer de caméras dans les espaces publics. Lesquelles permettront d’avoir des informations utiles dans le cadre des investigations qui seront faites en cas d’infraction, en vue de contrer les actes de grand banditisme qui se perpétuent dans le pays.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentBénin : Décès de l’artiste Vivi l’International
Article suivantRéforme de la décentralisation : Des détails sur les relations entre les différents acteurs infra étatiques

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici