BENIN : L’ANCB outille les communes sur les politiques nationales de santé et d’éducation

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin, le Maire Luc Sètondji ATROKPO a procédé ce lundi 29 octobre 2018 à Bohicon, à l’ouverture des travaux de l’atelier de formation et d’appropriation des politiques nationales en matière de santé et d’éducation au Bénin

Organisée par l’ANCB avec l’appui de la Coopération Suisse à travers sa Direction du Développement et de la Coopération (DDC), cet atelier qui dure deux jours, offre l’occasion aux acteurs du système sanitaire et du système éducatif d’échanger avec les élus communaux afin d’harmoniser les idées pour mieux impacter les politiques sectorielles et les lois de la décentralisation.

Que prévoient les politiques nationales en matière de santé et d’éducation ? Et que doivent faire les élus pour mieux profiter des efforts consentis par les ministères en charge de l’éducation et de la santé pour davantage de décentralisation ? Voilà entre autres interrogations, celles auxquelles l’Association Nationale des Communes du Bénin espère apporter des réponses appropriées en initiant un atelier de formation et d’appropriation des politiques nationales en matière de santé et d’éducation. Pendant deux jours, les élus, techniciens de l’ANCB et autres acteurs présents à ce rendez-vous seront outillés à travers des communications, des exposées et des débats animés par des cadres des ministères concernés afin de comprendre ces politiques et de mieux construire la stratégie de plaidoyer de l’ANCB pour une responsabilité plus accrue des collectivités locales.

L’ état des lieux aujourd’hui permet de constater qu’au niveau du secteur de l’éducation par exemple, la nouvelle architecture éducative prônée par le plan sectoriel post 2015 au Bénin se veut holistique et inclusive avec une mise en œuvre plus accrue du principe de la subsidiarité. Même constat au niveau du secteur de la santé où la volonté des acteurs est davantage prononcée avec la politique nationale de santé communautaire qui propose une composante locale du système de santé. La cerise sur le gâteau est que l’actuel dispositif tient compte des unités administratives décentralisées et responsabilise les communautés au niveau village et quartier de ville, les arrondissements ainsi que les communes.

Face à ces avancées évidentes, la faitière des communes estime que pour faciliter la tâche aux autorités locales, il faut absolument œuvrer pour la conformité des textes régissant la décentralisation avec les exigences actuelles. Le processus de relecture des lois de la décentralisation vient donc à point nommé et doit être saisi comme opportunité pour régler une fois de bon ces questions. Ainsi, l’atelier de Bohicon vise à permettre à tous les acteurs de l’ANCB d’être capables de mettre en œuvre la stratégie de plaidoyer qui sera élaborée à l’issue des travaux pour faire évoluer la décentralisation.

Dans son allocution de bienvenue, le président de la Commission thématique Genre et Participation citoyenne l’adjoint au maire chef du 7ème arrondissement de Cotonou Sévérin d’ALMEIDA a souhaité que chaque acteur sorte de l’atelier avec des éléments enrichissants non seulement pour l’action de l’ANCB en faveur de la relecture des textes de lois sur la décentralisation, mais aussi pour un plaidoyer structuré en ce qui concerne la prise en compte des préoccupations des communes dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Pour sa part, le président de l’ANCB a salué la volonté affichée du gouvernement pour la concrétisation du processus de relecture des lois de la décentralisation et la qualité de l’écoute dont bénéficient les communes de la part du Chef de l’Etat et de son équipe. Luc ATROKPO a ensuite remercié tous les partenaires qui accompagnent la santé et l’éducation en rendant possible la mise en œuvre d’initiatives innovantes et qui font évoluer les réflexions au niveau du Bénin.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *