BENIN : 4 organisations africaines s’inquiètent de la situation de vulnérabilité de Boni Yayi

A travers un communiqué de presse conjoint, le Think Tank AfrikaJom Center, le MBDHP, l’ANDDH et la RADDHO expriment leurs « profondes préoccupations » face au silence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO et de l’Union Africaine, suite à la crise sociopolitique issue des législatives du 28 Avril dernier.

« Ce silence scandaleux et révoltant donne l’impression que les Africains considèrent cette grave situation comme une banalité pire, qu’ils ont déjà laissé tomber le Bénin », lit-on dans le document.

“Dans cette ambiance de vives tensions mettant à rude épreuve la sérénité et l’impartialité des institutions de la République, nos organisations attirent l’attention des chefs d’Etat et de Gouvernement africains et de toute la communauté internationale sur la situation de vulnérabilité de l’ancien Chef d’Etat béninois, M. Thomas Yayi BONI, dont le domicile est encerclé par les forces de Défense et de Sécurité, hypothéquant toute communication libre et un accès régulier à ses proches et à son médecin traitant” ont-elles décriées.

Voici l’intégralité de leur déclaration :

Télécharger (PDF, Inconnu)

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *