Baccalauréat 2018 : Alphonse da-Silva fait le point des préparatifs aux autorités ministérielles

Le Directeur de l’Office du Bac, Alphonse da-Silva à l’extrême gauche, le ministre en charge de l’enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo au milieu et la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso à la droite

La tradition est respectée à l’Office du Baccalauréat. Il s’est tenu ce vendredi 13 juillet 2018, une séance de travail entre le Directeur de l’Office du Bac, Alphonse da-Silva et le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et le ministre en charge de l’enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo et les cadres de l’Office du Bac.

Occasion pour le Directeur du DOB pour faire le point des préparatifs entrant dans le cadre de l’organisation du 1er diplôme universitaire. Pour Alphose da-Silva, tout est fin prêt, toutes les cantines sont convoyées dans tous les départements avec le concours de l’armée. Le Directeur de l’Office du Baccalauréat a relevé les efforts fournis par tous les agents impliqués dans l’organisation pour assurer la bonne tenue de l’examen selon les règles de confidentialité requises.

Pour le ministre Mahougnon Kakpo, le Baccalauréat béninois est l’un des plus prisés de la sous région ouest africaine. Il se dit confiant quant à l’organisation puisque les membres de l’Office du Bac ont l’expérience nécessaire pour assurer un bon déroulement de l’examen. Mais Mahougnon Kakpo prévient les fraudeurs de ce que tous les dispositifs sont mis en oeuvre pour les décourager et les interpeller. Il invite les parents ainsi que candidats à rester serein.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso salue la rigueur du directeur de l’Office du Baccalauréat ainsi que tous les contrôleurs, les inspecteurs et les surveillants qui donnent au Bac béninois le label qui est le sien. Elle a remercié tous les acteurs du système éducatif, élèves, enseignants et parents qui ont fait d’énormes efforts ; des efforts qui ont permis l’organisation es examens et notamment du Bac malgré les mouvements de grève. Elle a, pour finir donner des conseils pour que l’examen garde son label et donc que le Bénin garde son titre de quartier latin de l’Afrique.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *