Attaques terroristes au Nord-Bénin : Le Parquet national antiterroriste de Paris ouvre une enquête

Ecoutez le post
Jean-François Ricard, patron du parquet national antiterroriste de Paris

Le parquet national antiterroriste (Pnat) de Paris en France a ouvert une enquête ce jeudi 10 février à la suite du décès d’un Français, mardi dernier dans une attaque dite terroriste ayant également coûté la vie à plusieurs membres des forces de sécurité béninoises, dans le parc naturel W à la frontière avec le Niger et le Burkina Faso.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé avoir ouvert une enquête pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » après qu’un français âgé de 50 ans ait été tué dans une « attaque terroriste » perpétrée dans le parc W situé dans le nord-Bénin.

Selon le Pnat, les investigations ont été confiées à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

Selon le point fait par le Haut commandement militaire du Bénin au Conseil extraordinaire des ministres de ce jeudi 10 février, il ressort que la portion de terre dénommée « Point triple », zone frontalière entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger ; que doivent prendre en charge les trois pays est considérée depuis peu comme critique en raison des actions terroristes observées. Et cet espace qui jusqu’alors n’a pas encore fait l’objet d’une action conjuguée des trois pays concernés, est un repaire de braconniers.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentBénin : Ce qu’il faut retenir des dernières attaques terroristes
Article suivantMairie de Cotonou : Luc Atrokpo entre bilan des actions réalisées en 2021 et perspectives pour 2022
Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici