An 2 de Patrice Talon : La RB en phase avec les réalisations du PAG

Conformément aux recommandations de sa dernière réunion, le Bureau Politique National de la Renaissance du Bénin a entamé le week-end dernier, une tournée nationale d’informations des militants.

L’objectif de cette démarche qui a mobilisé d’une part, les Renaissants venus de Cotonou, d’Abomey Calavi, de Toffo, d’Allada, de Ouidah, de Kpomassè, de L’Ouémé et du Mono le samedi 28 avril 2018 au siège du parti à Cotonou et d’autre part ceux d’Abomey, de Bohicon, de Djidja, d’Agbangnizoun, de Zogbodomey, de Za-Kpota, de Covè, de Zangnanado, de Ouinhi, des Collines et du Couffo le dimanche 29 avril 2018 à l’hôtel Sun City d’Abomey, est de les entretenir sur les sujets brûlants de l’actualité nationale et de la vie du parti.

Les militants et sympathisants de la Renaissance du Bénin plus que jamais en phase avec leurs dirigeants sur le bilan satisfaisant des deux ans de gouvernance du Chef de l’Etat Patrice Talon et son gouvernement. Le constat a été fait ce week-end lors d’une tournée d’informations organisée par le Bureau Politique National du parti sur le bilan des deux ans de gouvernance du Président Patrice Talon, la réforme du système partisan et la vie de la RB. Du Littoral aux Collines en passant par l’Ouémé, le Plateau, l’Atlantique, le Mono, le Couffo et le Zou, les Renaissants venus très nombreux répondre à l’appel de leur président Me Abraham ZINZINDOHOUE et sa délégation composée des Vice-présidents Georges BADA, Blaise AHANHANZO-GLELE, du Secrétaire Exécutif national Boniface YEHOUETOME, des députés Gildas AGONKAN et Adolphe DJIMAN, du maire de Bohicon et conseiller spécial du président de la RB Luc Sètondji ATROKPO, des professeurs ALLADAYE Jerôme et AGUEMON Sikiratou et autres, ont exprimé leur totale satisfaction vis-à-vis de la mise en œuvre du Programme d’Action du Gouvernement auquel ils adhèrent entièrement. Deux grandes étapes ont marqué cette tournée qui a démontré la complicité et la parfaite entente qui règnent entre les militants de la Renaissance du Bénin et les membres du Bureau Politique National. Au siège du parti à Cotonou, comme à l’hôtel Sun City d’Abomey, les messages étaient les mêmes et les sujets abordés également.


Sur les deux ans de gouvernance du président Patrice Talon, les Renaissants sont unanimes sur le caractère positif et satisfaisant de ce qui a été fait. « C’est un bilan largement et globalement au-dessus des attentes », a déclaré le président du parti, Me Abraham ZINZINDOHOUE sous un tonnerre d’applaudissement. Un bilan fait de réformes courageuses, pragmatiques, structurantes, gage d’un développement durable et de réalisations concrètes et palpables pour améliorer le quotidien des Béninois. Toutes choses qui augurent de bonnes perspectives pour le Bénin, selon le président de la RB. Abordant le volet social notamment la crise qui secoue certains secteurs de la vie publique , Abraham ZINZINDOHOUE a salué la fermeté dans la souplesse dont a fait preuve le gouvernement depuis le début. Il s’est aussi réjoui du fait que les travailleurs notamment les enseignants aient compris que les grèves pénalisent plutôt les pauvres populations et non le président de la République. Tout en les félicitant pour leur clairvoyance, il les a invités à poursuivre les négociations avec le gouvernement qui depuis le début, est resté ouvert à la concertation, pour sa part, le maire de Bohicon et conseiller spécial du président du parti, Luc Sètondji ATROKPO a exhorté les militants à la sérénité. “Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter, a-t-il rassuré avant de poursuivre en disant, “nous avons choisi de soutenir le président Patrice TALON parce qu’il a une vision noble pour le développement du Bénin”.

La réforme du système partisan et la position de la RB

L’autre sujet phare qui a meublé les discussions est la réforme du système partisan. Sur la question, l’adhésion et le soutien de la RB ne souffrent d’aucune ambiguïté. Des dirigeants aux militants, les Houézèhouè accompagnent franchement cette réforme destinée à assainir le gotha politique béninois et à renforcer la démocratie. C’est ce qu’on retient du point fait par Abraham ZINZINDOHOUE et les autres ténors du parti. Selon le président de la RB, la réforme du système partisan n’a pas vocation à ramener le parti unique au Bénin, contrairement à ce qui se raconte. La réforme vise à regrouper les partis et mouvements politiques actuels en de grands partis capables de couvrir l’ensemble du territoire national. Ainsi Abraham ZINZINDOHOUE informe qu’en ce qui concerne la mouvance présidentielle, il y aura trois grands blocs. Un premier qui va couvrir le centre nord, un deuxième pour quadriller le centre Ouest et le troisième pour le centre Est. A cet effet, a poursuivi le président de la Renaissance du Bénin, plusieurs rencontres se tiennent notamment au siège du parti et très bientôt, les résultats de ces concertations seront connus. Allant dans le même sens, l’honorable Gildas AGONKAN a insisté sur le fait que rien ne sera fait au détriment de la RB et de ses militants.

Procès de la RB, situation administrative actuelle du parti

Abordant la situation du parti, Abraham ZINZINDOHOUE a rassuré les militants de ce que tout est sous contrôle. La RB a-t-il dit, “est un parti qui appartient à tous ses militants. Il n’y a ni propriétaire, ni locataire et nul n’est plus important que les autres”. Concernant le procès en cours, le leader des Houézèhouè a expliqué à son auditoire que c’est la crise que traverse le secteur judiciaire qui retarde le verdict. Un verdict d’ores et déjà favorable au camp de la vérité car, a rappelé Abraham ZINZINDOHOUE, “tout à été fait sûrement dans le strict respect des textes du parti”. Il n’y a donc pas de raison que la justice dise autre chose que ce qui est, parce que le seul et unique président reconnu par le ministère de l’intérieur pour la Renaissance du Bénin s’appelle Abraham ZINZINDOHOUE.

Au total, la tournée a permis aux membres du bureau politique, d’éclairer les militants et de dissiper toutes les inquiétudes à leur niveau. Ils sont donc repartis tous galvanisés pour aborder les différentes échéances électorales en vue. Par l’intermédiaire de leurs porte-paroles, ils ont exprimé leur satisfaction à l’issue des échanges et ont salué la démarche qui tranche avec les pratiques antérieures. Le président Abraham ZINZINDOHOUE et les autres membres de sa délégation les ont félicités pour leur inscription massive pour le RAVIP malgré le mot d’ordre contraire lancé par l’opposition. Il a ensuite invité les quelques uns qui traînent les pas, à faire diligence ces dernières heures de l’opération. Il n’a pas manqué de désavouer avec l’approbation des militants, la rencontre de Djeffa qui est selon lui, “une réunion d’affichage, paradoxale, communicationnelle initiée par l’opposition pour tenter de s’assurer une survie politique”.

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger