Affaires Étrangères : Aïvo constate l’«Auto-confinement diplomatique» du Bénin

Ecoutez le post

 


Par un post sur sa page Facebook, Joël Aïvo se désole de l’auto-confinement diplomatique du Bénin qui se concrétise à travers la politique de réaménagement de la carte diplomatique du Bénin mise en œuvre par le Ministère des Affaires Étrangères du gouvernement de la rupture.

Selon le constitutionnaliste, depuis 2016, le Bénin commet une « erreur stratégique » en procédant à la fermeture des ambassades et consulats.

Voici son message :

Auto-confinement diplomatique ?

Depuis 2016, le rythme d’extension du réseau diplomatique du Bénin dans le monde s’est arrêté. Au contraire, depuis lors, le Bénin se fait discret dans le monde, ferme ambassades et consulats, déménage des places diplomatiques importantes et rapatrie ses diplomates à la maison. Mais fatalement, sans le vouloir peut être, notre pays renonce peu à peu aux armes qui ont jadis fait son rayonnement, sa réputation et sa «fréquentabilité ».

L’auto-confinement diplomatique, conséquence directe de la nouvelle doctrine diplomatique du Gouvernement, est de toute évidence l’erreur stratégique à éviter pour un État en quête de progrès économique.

La diplomatie a un prix qu’il faut accepter de payer.

Frédéric Joël AÏVO

1 COMMENTAIRE

  1. J’adore ces « intellectuels » qui manifestement parlent ou écrivent pour le plaisir ou plutôt pour manifester qu’ils existent.
    Je reprécise, et je vous prie de me croire, qu’en 2016, je n’ai pas voté pour le candidat de la « rupture ». Jusqu’à présent je garde mon entière liberté de parler, sauf de divaguer ou de me masturber intellectuellement comme certains. Suivez mon regard ! ! !
    Le professeur – s’il vous plait – AÏVO a quand même appris qu’il ne faut rien affirmer quoi que ce soit sans un début de démonstration; si non l’on n’est plus crédible.
    Quel était le rayonnement de la diplomatie béninoise sous le régime YAYI quand les diplomates vendaient les biens mobiliers du Bénin aux Etats – Unis et se partageaient les revenus ?
    Quelle était la gloire de la diplomatie béninoise lorsque tout le monde se rappelle (peut-être pas vous Monsieur le professeur), des scandales de la représentation diplomatique du Bénin en Allemagne ? etc.
    Pour quoi le président YAYI sentait tant le besoin de changer deux fois par an minimum ses ministres des affaires étrangères ( comme les autres membres de son gouvernement d’ailleurs).
    Je veux bien qu’on soit opposant ou qu’on soit sans tendance politique comme moi. Mais nous prendre pour moins que rien en oubliant que les faits constituent l’histoire, peut entrainer un effet de boomerang. La diplomatie béninoise fait certainement des erreurs dont elle aurait pu faire l’économie; mais comparer la période actuelle à celle de YAYI, c’est une vue de nain. Elevez donc le débat pour être à la hauteur de vos aspirations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici