Affaire 18 millions de Yayi pour la caution : La vérité des faits selon le camp Hounkpe


Les Forces Cauris pour un Benin Émergent (FCBE) traversent depuis quelques jours des remous avec des démissions en cascade accompagnées de déclarations accusant le camp Hounkpe d’avoir fait preuve de manigances.

Pour répondre à leurs détracteurs, les militants restés fidèle au bureau exécutif national se sont expliqués sur les faits qui leur sont reprochés notamment le refus de la caution à eux envoyée par le désormais ex-président d’honneur du parti, Boni Yayi. C’était à travers une conférence de presse tenue ce vendredi 10 avril.

LIRE AUSSI : Bénin : Voici pourquoi Boni Yayi a démissionné des FCBE

https://leleaderinfobenin.net/benin-voici-pourquoi-boni-yayi-a-demissionne-des-fcbe/

 

Lire un extrait de leur déclaration :

« Il nous plaît de leur demander s’ils avaient informé le Secrétaire Exécutif National Paul HOUNKPE, son Adjoint Théophile YAROU et les autres des 100 mille francs par commune envoyés par le Président d’Honneur dans le cadre de la constitution des dossiers de candidatures. Si la réponse est négative, il urge alors de clarifier la situation des 18.5 millions FCFA que le PH aurait envoyé pour le payement de la caution.

Nous voulons dire au peuple béninois et aux militants FCBE que l’honorable Atchadé, le moteur de la machination, a annoncé au SEN HOUNPKE que le Président d’Honneur a envoyé 18,5 millions pour la caution. Après s’être réjoui de cet apport financier, ce dernier lui a bel et bien demandé de bien vouloir le lui remettre avant de signaler que les dispositions étaient prises pour le paiement de la dite caution. C’était en présence des ministres d’Etat Aboubakar YAYA et Théophile YAROU.

Mais, 48heures après l’honorable Atchadé ne lui a pas apporté la contribution financière du Président d’honneur. C’est alors qu’il a demandé aux différents anciens ministres et anciens députés de bien vouloir libérer leurs souscriptions comme prévu. Ce qui a permis de payer la caution. Contre toute attente l’honorable Atchadé, l’oiseau de mauvais augure appelle le Président d’Honneur pour lui signaler que nous avons rejeté son apport financier. Malgré cette déclaration, le SEN a continué de lui réclamer les sous. Ce ne fut que le dernier jour du dépôt des dossiers, vers 18h que le Trésorier Général informa le SEN d’être entré en possession de l’appui financier du Président d’honneur.

Sur le champ, le SEN demanda au TG de le lui remettre. Mais celui-ci l’informa que le Président d’Honneur lui a demandé de ne plus le faire. Voilà, mesdames et messieurs la vérité des faits ».

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici