Adaptation et résilience aux changements climatiques : Les Maires du Bénin désormais des ambassadeurs du climat

Ecoutez le post

Œuvrer pour la mobilisation et la responsabilisation des autorités locales béninoises dans la riposte nationale contre les changements climatiques; tel est l’objectif poursuivi par l’Association Nationale des Communes du Bénin en organisant ce mercredi 9 juin 2021 à Bohicon, un atelier de sensibilisation des 77 maires sur les enjeux et défis liés à la prise en compte des changements climatiques dans la planification locale.

Ouvert par le président de l’ANCB Luc Sètondji ATROKPO l’atelier a été financé par le Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC) à travers le Projet de Renforcement des capacités des Acteurs Communaux pour la Territorialisation de la Contribution Déterminée Nationale du Bénin (PReACT-CDN). Il vise à appuyer techniquement les communes regroupées au sein des Associations Régionales et Départementales (AR/AD) afin de leur permettre de prendre une part active dans la déclinaison des orientations nationales au niveau local, à travers leur prise en compte dans l’élaboration des Plans de Développement Communaux (PDC) et les Plans Annuels d’Investissement (PAI) qui font partie des documents de planification majeurs dans la gouvernance au niveau local.

Ainsi, diverses communications ont permis aux maires d’être outillés sur la Stratégie de développement sobre en carbone et résilient aux changements climatiques, de prendre connaissance, des actions et projets prioritaires en cours de proposition dans la Contribution Déterminée au niveau National (CDN révisée), des actions planifiées pour la mise en œuvre du Projet PReACT-CDN et des délibérations d’adhésion des Conseils communaux de la mandature passée à la Convention des Maires pour l’Afrique Sub-Saharienne (CoMSSA).

L’un des moments forts de l’atelier a été la signature de la charte des ambassadeurs du climat par l’ensemble des maires présents.

Dans son allocution d’ouverture, le président de l’ANCB a rappelé l’importance de l’implication des autorités locales dans la réussite de la lutte contre les changements climatiques.

« S’il est vrai que les territoires sont les théâtres par excellence où les effets néfastes et dévastateurs des changements climatiques sont le plus ressentis, il va s’en dire que tout combat contre ce fléau qui exclut les acteurs de premier plan que sont les collectivités territoriales, est voué à l’échec », a prévenu le maire de Cotonou Luc Sètondji ATROKPO.

Pour sa part, le maire de Bohicon Rufino d’ALMEIDA s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour abriter l’atelier avant d’inviter ses collègues à s’engager véritablement dans la bataille de l’adaptation et de la résilience aux effets des changements climatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici