Activisme et respect des droits humains : Les jeunes d’Amnesty International Bénin s’engagent

Le présidium procédant au lancement du Forum National des jeunes d’Amnesty International-Bénin

Cotonou abrite du 27 au 28 juillet, le Forum National des jeunes d’Amnesty International-Bénin. Une rencontre périodique mise sous le thème ‘’Défis, rôle et implication de la jeunesse’’, et qui regroupe les jeunes militants du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire et du Togo autour de l’activisme et de la lutte pour le respect des droits humains.

L’objectif de cette rencontre est de partager la vision, la stratégie et les outils d’ d’Amnesty International en matière de jeunesse, d’élaborer un cadre stratégique de contribution de la jeunesse d’Amnesty International à l’objectif de croissance et à la vision 2020 et d’organiser  des activités sociales et récréatives de visibilité et de recrutement de nouveaux adhérents.

Selon Rock Ahoton, Coordonnateur de l’édition 2018 du Forum National des jeunes d’Amnesty International Bénin, cette rencontre trouve son sens dans sa volonté de vivifier l’activisme des jeunes, mais aussi de capitaliser leur ardeur pour l’atteinte des objectifs de la section béninoise d’Amnesty International. Lesquels objectifs sont entre autres de « revendiquer les libertés, de garantir les droits égaux pour tous, de veiller au respect de l’obligation de rendre compte et  d’optimiser les ressources et l’engagement des jeunes ».

Les jeunes militants de Amnesty International du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire et du Togo

Le Directeur Exécutif d’Amnesty International -Benin,  Fidèle Kikan appelle à la responsabilisation des autorités. Il rappelle qu’Amnesty International est engagé à laisser la main à la jeunesse, qui se doit de revendiquer sans violence et sans complaisance le respect des droits humains. Un engagement citoyen indispensable pour changer la façon dont les dirigeants exercent le pouvoir.

« La section du Bénin s’inscrit dans la vision du Secrétariat International qui s’est doté d’une stratégie jeune » explique le Président du Bureau Exécutif National d’Amnesty International- Bénin,  Emmanuel Adjanon. A l’en croire, ce forum entend aider les jeunes à mener des réflexions et à élaborer une stratégie nationale pour accroître le militantisme au sein de la section Bénin.

Diakhoumba Gassama, Coordonnatrice régionale pour les jeunes et le militantisme d’Amnesty International de la région Afrique, estime qu’il faut une jeunesse avec une seule voix et un sens de la responsabilité pour la lutte contre les violations des droits. C’est pourquoi, elle salue l’ambition de la section Bénin de fédérer les efforts des jeunes de la sous-région autour des idéaux de défense et de promotion des droits humains.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *