Accusé de mauvaise gestion financière au Parlement : Adrien Houngbédji se défend

Le Président du PRD, Adrien Houngbédji, ne se reconnaît pas dans les accusations de mauvaise gestion à la tête de l’institution parlementaire, portées à son encontre.

Se prononçant le mardi 13 août 2019 au cours d’une réunion de la Direction Exécutive Nationale de son parti, Me Adrien Houngbédji explique qu’il n’est pas l’ordonnateur du budget de l’institution et que selon l’article 156 du Règlement Intérieur, seuls les questeurs sont les gestionnaires du budget de l’institution.

Pour lui, « On ne saurait parler de mauvaise gestion” qu’aux prix d’une méconnaissance totale des textes et d’une malveillance caractérisée » car « même s’il avait donné un ordre, les Questeurs doivent l’en aviser par écrit et l’inviter à retirer ledit ordre, la réponse confirmative du président doit être formulée par écrit ; cette réponse emporte réquisition des questeurs qui s’exécutent, mais alors et alors seulement la responsabilité du président de l’Assemblée nationale est engagée ».

LIRE AUSSI :

CONFIDENTIEL : Adrien Houngbédji relève un directeur de ses fonctions pour ‘’Charlatanisme’’ à l’Assemblée nationale

Le PRD dénonce une volonté de nuire au parti et à son président, et précise qu’il ne se laissera pas « intimider » et dit attendre avec « sérénité » les résultats de l’enquête ou l’audit demandé par des députés.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *