8 Mars à l’ANCB : Luc ATROKPO et le RéFEC présentent les femmes Maires aux étudiants

Ecoutez le post

Les trois femmes Maires du Bénin se sont ouverts, mardi 8 Mars 2022 aux étudiantes et étudiants des Universités publiques et privés du Bénin à l’occasion d’une journée portes-ouvertes au siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB).

Il s’agissait pour le Président de l’ANCB, Luc Atrokpo et la présidente du Réseau des Femmes Élues Conseillères au Bénin (RéFEC), Lucie Sessinou, de donner l’occasion aux étudiantes et étudiants d’en savoir un peu plus sur le parcours inspirant des trois femmes Maires du Bénin et d’améliorer leur connaissance sur le rôle et les responsabilités des femmes élues conseillères dans la gouvernance locale, notamment dans la lutte contre les inégalités sociales et les changements climatiques.

Au nombre des trois femmes maires au Benin, on peut citer, Lucie Sessinou, Maire de la commune de Kétou; Bibiane Adamazè Soglo, Maire de Toffo et Zinatou Saka Osseni Alazi, Maire de la commune de Kandi.

Selon Luc Atrokpo, le thème retenu pour la célébration de la JIF 2022, «L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable », place les femmes et les jeunes au cœur de l’action. C’est pourquoi, il a appelé les femmes et surtout les hommes à « agir, en mobilisant toutes les énergies autour de la lutte contre les inégalités », d’autant que, pour lui, les hommes gagneraient à reconnaitre que tant que les inégalités entre les sexes continueront d’exister, un avenir durable où prévaut l’égalité, restera hors de leur portée.

Quand à Lucie Sessinou, présidente du RéFEC, le thème de cette année constitue une opportunité de réflexion sur l’implication de la femme dans le processus de développement. « Aujourd’hui plus qu’hier la femme constitue un maillon essentiel de toutes approches de développement » a-t-elle poursuivie avant d’inviter la société entière à la prise en compte et à la valorisation des contributions des femmes et filles qui mènent le combat de l’égalité des sexes.

Elle n’a pas manqué d’appeler les étudiantes et étudiants à braver les préjugés et contraintes sociales pour s’engager en politique afin d’apporter leur pierre au développement de leurs différentes localités.

Pour rappel, cette célébration de la Journée Internationale des Droits de la Femme a été financée par le Gouvernement canadien à travers la Fédération Canadienne des Municipalités (FCM) dans le cadre du projet Partenariats Municipaux pour l’Innovation-Femmes en Politique Locale (PMI-FPL).

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentÉcureuils du Bénin : Voici le 1er test de Moussa Latoundji
Article suivantVivi l’internationale : Son inhumation prévue ce jeudi
Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici