2ième étape de la tournée de l’ABCF : Lokossa, Athiémé et Grand-Popo au cœur des préoccupations

Ecoutez le post

Le Bureau Exécutif National de l’Association Béninoise des Communes Frontalières (ABCF) ne se dérobe pas de sa vision globale de gestion des questions Frontalières.

Il s’agit pour le Président Simon Adébayo DINAN et ses collègues du Bureau Exécutif de travailler à insuffler un nouvel élan à l’ABCF aux fins de garantir un climat de paix et de quiétude dans les zones frontalières. Une mission plus ou moins difficile en raison de la situation qui prévaut actuellement dans les espaces frontaliers du Bénin.

C’est ainsi que, dans la suite de la tournée entamée, l’équipe s’est rendue du 28 juin au 1er juillet 2022, dans les communes de Lokossa, Athiémé et de Grand- Popo dans la dynamique de s’enquérir des difficultés de ces collectivités territoriales dans la gestion sécuritaire et recueillir leurs doléances pour l’élaboration d’un programme d’actions adapté aux réalités du terrain.

À Lokossa, les échanges ont porté sur l’historique de l’Association Béninoise des Communes Frontalières et les objectifs de la mission. Ainsi, le Président Simon Adébayo DINAN s’est prêté à cet exercice pour mieux entretenir les élus communaux et cadres de l’administration locale sur le rôle de l’ABCF.

La coopération transfrontalière avec le voisin du Togo a été passée au scanner et l’attention s’est focalisée sur l’évolution de la mise en place de la plateforme de coopération transfrontalière entre le Bénin et ses membres sans occulter son animation. Pour mieux renseigner l’assistance sur les domaines d’intervention de l’ABeGiEF bras technique de l’ABCF, Dr. ONIBOUKOUN Chef Service des relations avec les Collectivités Territoriales au sein de l’ABeGiEF, dans son intervention a rappelé les trois axes prioritaires d’intervention de l’agence. A la suite de son exposé, les problèmes liés au banditisme, vol d’engins sont évoqués.

Il est donc souhaité la construction et l’équipement d’un poste avancé de police à Lokossa de même qu’une école primaire publique pour permettre aux enfants béninois d’être scolarisés sur leur territoire surtout du côté de Avinouhoué ; la dotation en barque motorisée du fait du flux sur le fleuve, l’aménagement des pistes rurales, la construction des infrastructures marchandes, la formation et l’appui des groupements de femmes transformatrices de bananes plantain en produits dérivés sans toutefois occulter la mise à disposition des Communes Frontalières d’un plan stratégique ou guide d’aménagement de territoires et les accompagner dans la recherche du financement pour une gestion plus rationnelle des espaces frontaliers.

De Lokossa en passant par Athiémé, et Grand Popo les difficultés sont identiques à la différence du problème lié au rançonnement dû aux conducteurs indélicats et surtout la séparation et le rapprochement des unités de police terrestres du centre ville pour faciliter leur intervention en cas de besoin noté dans Athiémé. L’autorité communale a plaidé pour que désormais cette unité soit logée dans l’un des locaux inhabités qui longent la mairie.

Au regard des problèmes évoqués, des orientations ont été données pour trouver des solutions aux problèmes liés à la lourdeur administrative au niveau de Athiémé avant d’effectuer des visites guidées sur le pont, le commissariat fluvial d’Athiémé, le collège d’enseignement général d’Agoué. Il faut aussi signaler que dans les approches de solutions, il est souhaité la nécessité et l’urgence de la mise sur pied de la plateforme, condition sine qua non pour briser les écueils constatés au niveau des frontières. Les prouesses réalisées par le DG ABeGIEF et son équipe ont été saluées par les bénéficiaires qui en sont d’ailleurs admiratifs.

Pour boucler l’étape 2 de son périple, la délégation s’est rendue à Anèho dans la République du Togo où elle a eu un échange avec le Maire du Bas Mono 1 accompagné de deux autres cadres. Les échanges ont porté essentiellement sur le partage d’expériences en matière de coopération transfrontalière. La partie togolaise souhaite aussi s’inspirer des avancées de la décentralisation au Bénin pour tirer meilleur profit au service du creuset de coopération entre les cinq communes du Togo et celles de la bande côtière qui est en train de se mettre en place. Ce qui permettra sans nul doute de réchauffer les relations entre les deux peuples pour un partenariat plus fructueux.

Secrétaire Permanent / ABCF

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentCEP 2022 : 81,90% de taux de réussite, voici les résultats
Article suivantAccès à l’eau potable en milieu rural : La Banque Mondiale approuve un financement additionnel de 250 millions de dollars au Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici