100ème numéro de “Mémoire du chaudron” : Un essai politique qui réinvente l’art de la communication

Entre intrigues, cascades nocturnes, stratèges…, poudrés d’un récit littéraire alléchant, Tiburce Adagbè revisite dans ses chroniques “Mémoire du chaudron”, les coulisses de l’ascension au pouvoir de l’ex président Boni Yayi. Aux termes de son voyage dans le temps, plusieurs lecteurs à divers niveaux, se sont retrouvés dans la soirée de ce mercredi 04 juillet 2018 à Flamengo de Cotonou, pour en apprécier le contenu.

Il s’agit de personnalités politiques, des hommes de médias, des enseignants, bref de tout ceux qui ont porté un intérêt particulier à l’œuvre de Tiburce Adagbè. On y retrouve le journaliste formateur Agapit Maforikan, qui à l’occasion, a animé l’un des 4 panels, autour desquels se sont menées les discussions. Notamment sur la qualité de l’écriture employée par l’auteur.

Afin de mieux appréhender le fonds de l’ouvrage, mais également les contours de sa rédaction, les participants n’ont pas tari de questionnements à l’égard des panélistes. Une interrogation qui a taraudé bien d’esprits, est de savoir si l’on pourrait se fier à la restitution des faits établie par l’auteur, et surtout la précision manifeste dont il fait preuve. Sa mémoire est-elle aussi dense pour une narration aussi fidèle ? N’y-a-t-il pas eu des touches d’imagination ?

L’évidence affichait l’insatisfaction des participants face aux réponses des animateurs. Mais en dépit de sa présence à cette séance, Tiburce Adagbè a simplement préféré garder le silence, ne voulant pas s’ériger en principal sujet de discussion. La problématique des éventuels impacts d’une telle publication sur la conception de la communication politique au Bénin, a de même été abordée.

“Mémoire du chaudron” est un récit chronologique à travers lequel prévalent essai politique et autobiographie. Le principal support de sa diffusion est demeuré les réseaux sociaux, en l’occurrence les forums de discussion. Cependant, au regard de la densité des informations mises en relief, et de l’appétit gourmand suscité dans le rang des citoyens ; Tiburce Adagbè va-t-il franchir le cap et en faire un livre ?

Qui est Tiburce Adagbè ?

Né à Parakou (Nord du Bénin), Tiburce Adagbè est titulaire d’un DESS en Population et Développement, après une Maîtrise en Economie des transports à l’Université d’Abomey-Calavi. Ancien de l’Institut International de journalisme de Berlin, il a servi entre 2006 et 2011, aux côtés de l’ancien président de la République, Yayi Boni, en tant que Conseiller technique à la communication. Professionnel des médias, Tiburce Adagbè a fait ses preuves à la radio universitaire, Radio univers puis au Journal Le progrès où il a occupé le poste de Directeur de publication. C’est justement du quotidien Le Progrès, le tout premier à parler de Yayi Boni, en 2002, comme dauphin de Mathieu Kérékou et probable président du Bénin, que Tiburce est parti pour son « aventure politique. Il a aussi dirigé le « Journal de combat », ‘’l’Option Info ‘’.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulrich HOUNDJI

Journaliste Reporter d'Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *